Tous les films


Le journal

Grignews

Facebook

Vous êtes ici : Agenda > 120 battements par minute

120 battements par minute


Choix de la séance :

Acheter

Film parlant français

Réalisateur Robin Campillo
Acteurs Adèle Haenel, Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois
Durée 2 h 20
Origine France
Année 2017
Distributeur Cinéart

On entre dans 120 bpm comme un nouveau venu chez Act Up : rappel du fonctionnement collectif (prise de parole, interdiction d’applaudir pour ne pas couvrir les voix et retarder les échanges, etc.), hommage à un disparu, compte-rendu des différents comités.

Un groupe est parti plus tôt dans la journée faire une action dans un colloque sur le SIDA. Ils ont pris d’assaut la scène, lancés des poches de faux sang et menotté un représentant. C’est là la pierre d’achoppement : si certains défendent le geste au nom de la spontanéité et de la symbolique forte, d’autres y voient l’érosion de leurs principes pacifiques.

Ça discute ferme, les arguments fusent, les critiques aussi. L’échange est tendu, passionné. Il y a Sophie (Adèle Haenel) partisane d’une méthode moins violente, Sean (Nahuel Perez Biscayart), vindicatif et volontiers agressif, qui justifie la brutalité de l’action, Nathan (Arnaud Valois), le nouveau venu, Hélène, mère d’un jeune garçon séropo, et tous les autres qu’on va découvrir au fur et à mesure des actions militantes.

Le film de Robin Campillo (scénariste chez Laurent Cantet et réalisateur d’Eastern Boys) marie inextricablement la vie d’un groupe et celle de certains des individus qui la composent. C’est assez rare de voir surgir une telle force d’empathie à partir d’une notion qui, au cinéma, est difficilement rendue : le collectif et la sensation profonde qu’il dépasse les individus qui le composent, sans que ceux-ci perdent en épaisseur, en vitalité, en existence. L’urgence vitale qui les anime rend chaque action nécessaire, en particulier face à l’inertie du gouvernement français, à la traîne en matière de prévention.

120 battements… suit aussi quelques uns de ces activistes dans leur vie privée (liée par la force des choses à leur combat public) pour nous offrir des moments de tendresse bouleversante, de sexualité sans fard, de joies souvent teintées de détresse.

C’est toute une époque qui est ici croquée avec passion, un contexte précis qui nous est retracé, pour nous embarquer avec eux dans leur combat. Mais c’est aussi, plus largement, le sens même de la lutte collective, avec ses grands questionnements, ses pierres d’achoppements mais aussi ses limites qui sont montrés avec justesse, complexité et sensibilité.

Un film indispensable, tout à la fois coup de maître et fresque superbe d’une audace poignante.


Prochaines séances

Caméo
Septembre
lundi 25 - 14:15
mardi 26 - 14:30
jeudi 28 - 16:00
Octobre
mardi 3 - 18:00