Tous les films


Le journal

Grignews

Facebook

Vous êtes ici : Agenda > Thelma

Thelma


Choix de la séance :

Acheter

Version originale sous-titrée

Réalisateur Joachim Trier
Acteurs Eili Harboe, Henrik Rafaelsen, Ellen Dorrit Petersen
Durée 1 h 56
Origine Norvège/France/Danemark/Suède
Langue norvégien
Année 2017
Distributeur Imagine Distribution

Un père et sa fille de 7 ans, Thelma, sur une étendue glacée. Ils pénètrent dans un bois. Le père porte un fusil. Il s’apprête à tuer un jeune cervidé. Et puis son arme se détourne pour viser sa fille. Cut.

Quelques années plus tard, on retrouve la gamine qui fréquente une école supérieure. Dans une salle de classe, des oiseaux noirs viennent se fracasser contre les vitres. C’est alors que Thelma se raidit pour entrer dans une transe épileptique. Elle est isolée et semble cacher sa maladie à ses parents particulièrement intrusifs. 

Elle finit par consulter des médecins pour en savoir plus sur ses transes imprévisibles. Les spécialistes sont formels. Il s’agit de troubles psychiques liés à son enfance…

Ce serait une erreur de considérer le film à travers le seul prisme du surnaturel, de l’effroi givré « so scandinave ». Thelma se décline également comme un drame familial, comme un roman d’apprentissage où une jeune femme tente de combattre ses démons, le carcan familial, pour mieux embrasser une vie affective équilibrée.

Le cinéaste arpente idéalement des espaces dont les lignes de fuite infusent un fantastique feutré et glacé. Mais il n’y a pas que les immensités enneigées qui interpellent. Joachim Trier met en avant la majesté cinglante de certains bâtiments d’Oslo. La toiture mobile de la salle de l’orchestre philarmonique, les éclats de lumière d’une piscine olympique à la perfection clinique, toute cette architecture contemporaine qui constitue un contre-point énigmatique aux pouvoirs et dysfonctionnements de la jeune Thelma. Une fois encore, Joachim Trier signe une œuvre inclassable où le fantastique tutoie l’intime et n’a pas besoin d’effets spéciaux grandiloquents et de torrents d’hémoglobine pour nous enfermer dans les vertiges du surnaturel.


Prochaines séances

Caméo
Décembre
mercredi 13 - 16:30 20:45
jeudi 14 - 14:30
vendredi 15 - 20:00
samedi 16 - 14:15
dimanche 17 - 17:30
lundi 18 - 12:15
mardi 19 - 14:15
jeudi 21 - 17:00
vendredi 22 - 12:15
dimanche 24 - 17:00